fbpx

Vers l'aube - Journal d'un philosophe à Buchenwald

Auteur :
ISBN: 9782874666407 UGS 742819 Catégories : , ,

Chronique et témoignage des années de guerre de 1943-1945

19,90

Disponibilité : En stock

ou : 

Penseur et philosophe juif, activiste et militant, Léopold Flam a eu un rapport très compliqué avec la vie et vis-à-vis de lui-même. Né à Anvers en 1912, il connaitra les 2 guerres mondiales et sera envoyé, après avoir été dénoncé, à la caserne Dossin de mai à octobre 1943.

Le présent manuscrit comprend une introduction de Roger Jacobs qui nous précise le contexte de réception de ce manuscrit, dresse le portrait psychologique de Léopold Flam, personnage tout en contraste, contradictoire et tourmenté, pouvant se montrer susceptible et colérique, mais en même temps foncièrement tourné vers les autres et l’Individu. Jacobs résume également les étapes fondamentales de sa vie et les concepts recteurs de sa philosophie. Nous sommes avertis sur la propension de Flam à la réflexion introspective qui a beaucoup lu, pensé, et écrit. Polyglotte, il a toutefois préféré se tourner vers le néerlandais (le yiddish était sa langue maternelle) comme langue de pratique quotidienne, de réflexion et de profession.

Poids340 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Vers l’aube – Journal d’un philosophe à Buchenwald”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SÉLECTION DE LIVRES A MOINS DE 15€

Livraisons rapides

Votre commande passée avant 15h est traitée le jour même (du lundi au vendredi) et livrée chez vous le lendemain*.

Livraison à 0.01€ à partir de 32€ d’achats ,en France métropolitaine et en Belgique.

* Ne constitue pas un engagement contractuel

Retour haut de page
Léopold Flam était un philosophe belge . Avec Alphonse De Waelhens, Chaïm Perelman et Rudolf Boehm, il a été l’un des principaux philosophes de la Belgique des années 1960 aux années 1980. Né à Anvers, Flam a étudié les sciences sociales, l’histoire politique, la philosophie et la chimie à l’Université de Gand et a obtenu un doctorat en histoire. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il a été emprisonné dans la caserne Dossin à Malines et dans le camp de concentration de Buchenwald. Après la guerre, il est devenu professeur à l’Université libre de Bruxelles. Il a fondé l’Association flamande de philosophie, plus tard d’Aurora. Il est devenu directeur du magazine History in education. Flam est décédé à son domicile de Vilvoorde, près de Bruxelles, le 29 septembre 1995.