fbpx

Je préfère être fusillé

Auteur :
ISBN: 9782874663659 UGS 605108 Catégories : , ,

Cent quarante militaires belges furent condamnés à la peine de mort entre le mois d’août 1914 et la fin décembre 1918. Qui étaient-ils ?

14,99

Disponibilité : En stock

ou : 

Enquête sur les condamnations à mort prononcées par les conseils de guerre belges

Cent quarante militaires belges furent condamnés à la peine de mort entre le mois d’août 1914 et la fin décembre 1918. Qui étaient-ils ?
Quels faits avaient-ils commis pour être punis si sévèrement ?
Quels furent les facteurs qui entrèrent en jeu pour en arriver à cette peine suprême ?
Qu’advint-il de ceux qui furent condamnés mais non exécutés ?
Quelle fut pour chacun l’attitude du roi Albert face à ce dossier ?
Notre justice fut-elle à chaque fois sereine et attentive à la souffrance endurée par les soldats ou bien peut-on lui reprocher, à certains moments, d’avoir été expéditive et d’avoir « fait des exemples » ?
Et question brûlante d’actualité, faut-il réhabiliter ces condamnés à mort de 14-18 ?
Quelles sont les raisons présentées par la NVA et par les familles de fusillés pour demander cette réhabilitation ?

L’auteur, Benoît Amez, assistant au département Histoire et doctorant au centre d’Histoire du Droit et de la Justice de l’UCL, a mené une enquête de plusieurs années sur ce passé trouble de notre Histoire nationale. Il apporte une réponse claire, celle d’un spécialiste de la Grande Guerre, à toutes ces questions.

Poids469 g

Avis

Il n’y a pas encore d’avis.

Soyez le premier à laisser votre avis sur “Je préfère être fusillé”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

SÉLECTION DE LIVRES A MOINS DE 15€

Livraisons rapides

Votre commande passée avant 15h est traitée le jour même (du lundi au vendredi) et livrée chez vous le lendemain*.

Livraison à 0.01€ à partir de 32€ d’achats ,en France métropolitaine et en Belgique.

* Ne constitue pas un engagement contractuel

Retour haut de page
Diplômé en Histoire à l’université et actuellement maître assistant en Hautes Écoles, Benoît Amez est spécialisé en histoire sociale et en Histoire de la justice et passionné de psychologie criminelle. Il est également l’auteur de deux livres sur la guerre 14-18 publiés aux Éditions Jourdan.